Vous êtes ici : Accueil > Evénements > saison 2020

Historic Tour Albi : plus belle la vie

La compétition automobile a repris ses droits ce week-end sur l’accueillant circuit albigeois du Séquestre. Un retour à la vie sportive que les compétiteurs et spectateurs ont partagé sous un soleil d’été.

Asavé Racing 65

Course 1
Le top 5 : 1.J.Beltramelli (TVR Griffith), 2.Sirgue/Raymondis (Chevrolet Corvette), 3.Rousselot (Cobra Daytona), 4.Achard/Piat (Lotus Elan), 5.Raffin/Raffin (Cortina Lotus).
En 2 mots : Attraction de ce plateau, la magnifique Cobra Daytona reconstruite par les ateliers d’ATS effectue ce samedi ses débuts en course, pilotée par un certain Pierre-François Rousselot. Auteur de la pole, l’ancien champion doit toutefois laisser l’avantage à la TVR Griffith 400 de José Beltramelli dès le début de cette course de 45 mn. Au moment de l’ouverture de la fenêtre des arrêts aux stands, une dizaine de secondes sépare les deux hommes, tandis que le patron du circuit, Didier Sirgue, demeure à l’affut avec sa Chevrolet Corvette. Passée aux mains de Gregor Raymondis, cette dernière accède finalement à la deuxième place à la faveur du rush final de son pilote et au Drive Through infligé à Pierre-François Rousselot.

Course 2
Le top 5 : 1.J.Beltramelli (TVR Griffith), 2.Raymondis/Sirgue (Chevrolet Corvette), 3.Robert/Ancelin (Lotus Elan), 4.Benne (Lotus Elan), 5.Rousselot (Cobra Daytona).
En 2 mots : Cette seconde course de 45 mn de l’Asavé Racing 65 tourne immédiatement à l’avantage de José Beltramelli et de sa TVR Griffith 400. Au stade des premiers arrêts aux stands, le troyen mène devant la Chevrolet Corvette de Gregor Raymondis, la fabuleuse Cobra Daytona et la Lotus Elan rondement menée par Lionel Robert. Une fois les éventuels changements de pilotes effectuées, José Beltramelli confirme sa domination et signe sa deuxième victoire du week-end, une dizaine de secondes devant la Corvette passée aux mains de Didier Sirgue. Pierre-François Rousselot était pourtant bien parti pour lui ravir la deuxième place avant de devoir abandonner à deux minutes de l’arrivée.

Asavé Racing 75

Course 1
Le top 5 : 1.Gaubert/Gaubert (Porsche 911 RS), 2.Joffroy/Calmels (Porsche 911 3.0 RS), 3.Sirgue/Vallery-Masson (Chevrolet Corvette), 4.David (Lola T70), 5.Regnier (Porsche 910).
En 2 mots : Au volant de la Porsche 911 2.8 RSR familiale, Ghislain Gaubert effectue son relai en tête et atteint le cap de la vingtième minute avec sept secondes d’avance sur la Lola T70 de Jean-Marc David. Suivent un peu plus loin Romain Joffroy, Didier Sirgue et José Beltramelli. Une fois les arrêts aux stands effectués, Guillaume Gaubert prend la suite de son père, tandis que Jean-Marc David écope d’un Stop and go. Didier Calmels, qui a relayé Romain Joffroy sur la Porsche 911 3.0 RS de ce dernier, se hisse ainsi à la deuxième place devant Laurent Vallery-Masson, passé aux commandes de la Chevrolet corvette de Didier Sirgue.

Course 2
Le top 5 : 1.Gaubert/Gaubert (Porsche 911 RS), 2.Joffroy/Calmels (Porsche 911 3.0 RS), 3.Beltramelli/Beltramelli (Ford Escort RS) 4.Sirgue/Vallery-Masson (Chevrolet Corvette), 5.David (Lola T70).
En 2 mots : Vainqueur la veille avec son père Ghislain, Guillaume Gaubert mène le début de course malgré de sérieux soucis de freins et atteint le cap des 20 mn en leader devant Romain Joffroy et Jean-Marc David, pointés à moins de dix secondes. Tous les arrêts effectués, c’est au tour de Ghislain Gaubert de mener la danse et de contrôler le retour du malheureux Jean-Marc David, contraint à l’abandon dans le dernier tour. Didier Calmels, passé au volant de la Porsche de Romain Joffroy, grimpe ainsi à la deuxième place et laisse à la famille Beltramelli le soin de compléter le podium après avoir pris l’avantage sur Laurent Vallery-Masson (associé à Didier Sirgue sur la Corvette de ce dernier) en vue de l’arrivée.

Voir les résultats du week-end

Texte : Jacques Furet - © Photos  : Guy Pawlak-Racingcarmedia

 

PortFolio