Vous êtes ici : Accueil > Evénements > Saison 2018

Historic Tour Dijon : au beau fixe

La forme resplendissante de l’Asavé Racing 65, riche de 32 GT/Tourisme (d’avant 1966) ce week-end. A l’amorce de sa troisième année d’existence, le plus « historique » des plateaux de l’Historic Tour continue de suivre une courbe ascendante. Ses acteurs se sont mesurés dimanche sur une course d’une heure.

Asave Racing 65

Qualifications
Engagés : 32 - Le Top 5 : 1.D.Gruau/Boissy (TVR Griffith), 2.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 3.Vacher (Lotus Elan), 4.Kriknoff (Lotus XI), 5.J.Gruau (Ford Falcon).
En deux mots : L’Asavé Racing 65 présente ce week-end une affiche de haute volée, sans doute la plus belle depuis la création de ce plateau début 2016. Pas moins de 32 autos d’avant 1966 y ont pris leurs marques ce samedi matin au cours d’essais qualificatifs dominés par la TVR Griffith 400 du duo Claude Boissy-Didier Gruau. Suivent la Chevrolet Corvette de José Beltramelli, la Lotus Elan de Jean-Pierre Vacher, la Lotus XI de Serge Kriknoff, présente hors challenge, et la Ford Falcon de Julien Gruau (le fils du « poleman »), auteur du meilleur chrono de la catégorie Tourisme. Programmée sur une durée d’une heure, la course se déroule le dimanche en début d’après-midi.

La course
Engagés : 32 - Le Top 5 : 1.D.Gruau/Boissy (TVR Griffith), 2.Vacher (Lotus Elan), 3.Reitz (Austin Healey 3000), 4.Kriknoff (Lotus XI), 5.Perou/Cheminot (Austin Healey 3000).
En deux mots : « La » course de l’Asavé Racing 65 démarre sur une nette domination de la TVR Griffith 400 de Didier Gruau, déjà la plus véloce en qualifications. Au bout de 20 mn, alors que s’ouvre la fenêtre des arrêts aux stands, la Chevrolet Corvette de José Beltramelli pointe à une demi-minute, elle-même suivie de la Lotus Elan de Jean-Pierre Vacher et de l’Austin Healey 3000 de Nicolas Reitz. Passée cette séquence, Claude Boissy se charge à son tour de maintenir la TVR au commandement avant qu’une neutralisation ne ramène la Chevrolet Corvette dans son sillage. Relancée pour huit minutes, la fin de course tourne définitivement à l’avantage de la TVR de Claude Boissy face au malheureux José Beltramelli, éliminé à deux tours de l’arrivée par un bris de transmission. Groupés en 2/10 de seconde, Jean-Pierre Vacher et Nicolas Reitz complètent un podium longtemps revendiqué par Roger Poulet (Lotus Elan), avant qu’un stop and go ne le relègue en huitième position.

Asave 66-81

Qualifications
Engagés : 15 - Le Top 5 : 1.Spirgi (Porsche 930), 2.Pages (Escort RS2000), 3.Gruau/Gruau (Porsche 911 2,8l), 4.Godefroy (Chevrolet Corvette), 5.Regnier (Porsche 910).
En deux mots : Le plateau de l’Asavé 66-81 s’annonce très ouvert ce week-end. La séance de « qualifs » du jour l’a confirmé, les auteurs des trois meilleurs chronos achevant ces essais dans la même seconde. Le dernier mot revient au Genevois Fabio Spirgi, qui place sa Porsche 930 devant la Ford Escort RS2000 d’Alain Pages et la Porsche 991 2,8l des Gruau père et fils. Le départ de la course, d’une heure, est donné dimanche à 16h15.

La course
Engagés : 15 - Le Top 5 : 1.Spirgi (Porsche 930), 2.Gruau/Gruau (Porsche 911 2,8l), 3.Godfroy (Chevrolet Corvette), 4.Meynard/Meynard (Porsche 911 SC), 5.Pomart (Ford Capri RS).
En deux mots : Le début de cette course d’une heure confirme la hiérarchie des essais. Au bout de vingt minutes, Fabio Spirgi (Porsche 930) atteint le cap de l’ouverture de la fenêtre des arrêts aux stands avec une solide avance sur Alain Pages (Ford Escort RS) et Didier Gruau (Porsche 911 2,8 RSR), qui passe le relai à son fils Julien. Fabio Spirgi confirme sa domination par la suite en distançant finalement la Porsche de la famille Gruau de plus d’une minute. Alain Pages longtemps arrêté à son box, Marc Godfroy en profite pour hisser sa splendide Chevrolet Corvette « façon Greder Racing » au troisième rang devant la Porsche 911 SC 3l d’Alex et Anthony Meynard.

Texte : Jacques Furet - © Photos : PhotoClassicRacing.com

 

PortFolio

 
 
 
 
 

Documents joints