Vous êtes ici : Accueil > Evénements > Saison 2016

Historic Tour Le Mans

Il était une fois dans l’ouest

Pour sa première apparition sur le circuit Bugatti du Mans, l’Historic Tour (Championnat de France Historique des Circuits) a réussi son examen de passage à la perfection. Spectateurs et pilotes peuvent en témoigner !

Asavé Racing 65

Essais qualifs
Partants : 15 (45 avec le Challenge GT/Tourisme et le Trophée Saloon Car) – Le top 5 : 1.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 2.Julien (Lotus Elan), 3.Harper (Shelby Cobra), 4.Vacher (Lotus Elan), 5.Pages (Cortina Lotus), etc.
En 2 mots : Impérial, José Beltramelli place sa Chevrolet Corvette C1 largement en tête de ces essais, ce qui lui garantira un départ en pole de la course 1 dimanche matin. A bord de sa petite Lotus Elan, Franck Julien partagera la première ligne avec lui, tandis que Philip Harper (Shelby Cobra) et Jean-Pierre Vacher (Lotus Elan) s’élanceront juste derrière eux.

Courses 1 et 2
Partants : 15 (45 avec le Challenge GT/Tourisme et le Trophée Saloon Car) – Le top 5 : Course 1 : 1.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 2.Harper (Shelby Cobra), 3.Vacher (Lotus Elan), 4.Colinet (Alfa Romeo), 5.Da Rocha (Austin Healey), etc. Course 2 : 1.Harper, 2.Beltramelli, 3.Julien, 4.Da Rocha, 5.Falcon (Jaguar type E), etc.
En 2 mots : Au cœur d’un peloton exceptionnellement varié de 45 GT/Tourisme, José Beltramelli prend immédiatement les devants lors de la course du matin. Derrière lui, le chevronné Philip Harper laisse parler la puissance de sa Shelby Cobra 289 pour revenir à onze secondes de sa Corvette à l’heure de l’arrivée. Au terme d’une belle lutte entre Lotus Elan, Jean-Pierre Vacher prive Franck Julien de la troisième marche du podium. L’après-midi, Philip Harper se porte immédiatement au commandement de la course 2 et prend le large, tandis que José Beltramelli obtient gain de cause de justesse pour l’obtention de la 2ème place face à Franck Julien. Le malheureux Jean-Pierre Vacher, pris dans un accrochage au premier tour, est absent de la photo de famille du podium.

Challenge GT/Tourisme Asavé

Essais qualifs
Partants : 10 (45 avec le Trophée Saloon Car et l’Asavé Racing 65) - Le top 5 : 1.Morel (Porsche 930) ; 2.Gaubert (Porsche 911 2.8), 3.Andréoli (Porsche 911 3L), 4.Gruau (Porsche 911 2,8L), 5.Sionneau (Porsche 911 2,5L), etc.
En 2 mots : Conforme à ses habitudes, Franck Morel place sa Porsche 930 turbo au sommet de la hiérarchie, mais son ami Ghislain Gaubert (Porsche 911 RSR 2,8L) reste dans son sillage à une demi-seconde. Suivent les autres Porsche de Patrick Andréoli et Didier Gruau. Lors des deux confrontations de dimanche, les quatre hommes auront également une belle carte à jouer « au général » au sein du peloton très fourni (45 autos !) des deux courses rassemblant pilotes de l’Asavé et de Saloon Car.

Courses 1 et 2
Partants : 10 (45 avec le Trophée Saloon Car et l’Asavé Racing 65) - Le top 5 : Course 1 : 1.Morel (Porsche 930) ; 2.Gaubert (Porsche 911 2.8), 3.Andréoli (Porsche 911 3L), 4.Gruau (Porsche 911 2,8L), 5.Sionneau (Porsche 911 2,5L), etc. Course 2 : 1.Gaubert, 2.Gruau, 3.Sionneau, 4.Loustanet (Chevrolet Camaro), 5.Dauxerre (Porsche 911), etc.
En 2 mots : Auteur d’un superbe départ, Franck Morel parvient même à devancer les meilleures autos de Saloon Car en tout début de course. Le pilote de la Porsche 930 turbo relâche quelque peu son effort par la suite et laisse Ghislain Gaubert revenir à cinq secondes de son capot arrière en fin de course. Après s’être débarrassé de Didier Gruau, Patrick Andreoli dès les premiers tours complète le tiercé gagnant de la matinée. Dans la course de l’après-midi, Ghislain Gaubert réalise un départ canon, puis laisse l’avantage à Franck Morel, avant que celui-ci ne soit contraint de s’arrêter à son stand aux 2/3 de la course. Dès lors, la victoire tend les bras à Ghislain Gaubert qui rallie l’arrivée avec une vingtaine de secondes d’avance sur l’autre Porsche de Didier Gruau.

Texte : Jacques Furet - Photos : Gérard Auriol