Vous êtes ici : Accueil > Evénements > Saison 2019

Historic Tour Val de Vienne

Jour de sacres

Les enjeux étaient de taille aujourd’hui dans la Vienne avec l’attribution des titres de Champion de France, couronnement d’une cinquième saison de l’Historic Tour pleinement réussie. Frédéric Rouvier a conservé son titre en Monoplaces/Protos, tandis que Didier Gruau a décroché celui des GT/Tourisme. Deux beaux champions, invaincus ce week-end sur leurs plateaux respectifs

Asave Racing 65

Qualifs
Partants : 15 - Le top 5 : 1.Gruau (TVR Griffith), 2.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 3.Bateman (Lotus Elan), 4.Etienne (Jaguar type E), 5.Perou (Austin-Healey 3000).
En deux mots : Postulant lui au titre, Didier Gruau a fait nettement la pole devant la Corvette de Brady Beltramelli, à plus d’une seconde. Richard Bateman vient ensuite avec une Lotus Elan, suivi de Eric Etienne (Jaguar Type E) et Eric Perou (Austin-Healey 3000).

Courses 1 et 2
Partants : 15 - Le top 5 : Course 1 : 1. Gruau (TVR Griffith 400), 2. J.Beltramelli (Corvette), 3. Etienne (Jaguar E), 4. Perou (Austin Healey 3000), 5. Guerardelle (MGB). Course 2 : 1. Gruau (TVR Griffith 400), 2. B.Beltramelli (Corvette), 3. Perou (Austin Healey 3000), 4. Etienne (Jaguar E), 5. Bateman (Lotus Elan).
En deux mots : Didier Gruau et la TVR Griffith 400 partaient en pole position. Gruau conserve la première place suivi de près par la Corvette de José Beltramelli qui attaque la TVR qui résiste. Derrière, Perou (Austin Healey 3000) et Etienne (Jaguar E) se battent pour la troisième place. Gruau prend un peu d’avance et Etienne prend la troisième place au sixième tour mais

Perou, alors qu’il tombe quelques gouttes de pluie, reprend l’avantage à trois tours du drapeau à damier. Etienne contre-attaque et reprend la troisième place à un tour de l’arrivée. Gruau contrôle la course, même si Beltramelli revient sur la TVR qui l’emporte avec quatre dixièmes de seconde sur la Corvette.
Dans la seconde course, Gruau prend le meilleur départ devant Brady Beltramelli et sa Corvette. Etienne et la Jaguar E est troisième, en bagarre avec Perou (Austin Healey). Gruau creuse l’écart petit à petit. Etienne fait une petite faute dans le « Trop Tard » et l’Austin Healey prend une belle avance. Didier Gruau contrôle sereinement la course, suivi à cinq secondes par la Corvette de Beltramelli. Les derniers tours entre Perou et Etienne sont très disputés. Gruau remporte une nouvelle victoire et décroche le titre de Champion de France en GT/Tourisme, alors que Perou ravit la troisième place à Etienne à quelques encablures de l’arrivée.

Asave Racing 75

Course 1
Partants : 12 - Le top 5 : 1. Brigand (Porsche 911 RSR), 2 Perou (Chevron B8), 3. Gaubert Ghislain (Porsche 911 RSR), 4. Besson (Alpine A110), 5. Godfroy (Chevrolet Corvette).
En deux mots : Les Porsche ont dominé les qualifications, avec la pole pour la 911 RSR de Ghislain Gaubert. La Porsche de la famille Gaubert prend le meilleur départ, suivi d’Emmanuel Brigand (Porsche 911 RSR) et Eric Perou, très incisif avec sa Chevron B8. La voiture britannique prend très vite le dessus sur la Porsche. Elle va même prendre la première place car rétrograde au quatrième tour derrière Perou, Brigand et Le Calvez (Elva Mk8). Les quatre voitures forment un petit train, toujours emmenées par Eric Perou. Le Calvez fait l’intérieur à Brigand au bout de la ligne droite de départ mais, peut-être optimiste, sort et provoque l’entrée sur le circuit du safety car. Au restart, Brigand prend l’avantage au premier freinage à trois minutes du drapeau à damiers. Dans le dernier tour, Brigand et Perou sont en pleine bagarre. Brigand tient fermement sa première place et l’emporte devant Perou et Gaubert.

Course 2
Partants : 10 - Le top 5 : 1. Perou (Chevron B8) 2. Le Calvez (Elva BMW Mk 8), 3. Gaubert (Porsche 911 RSR 2,8l), 4. Brigand (Porsche 911 RSR), 5. Godfroy (Corvette C3)
En deux mots : Emmanuel Brigand, parti en première position avec sa 911 RSR, conserve la première place devant la Porsche de Guillaume Gaubert et la Chevron B8 d’Eric Perou. Les deux Porsche de tête sont à la lutte alors que l’Elva BMW Mk 8 de Le Calvez a pris la troisième place à la Chevron. En ce début de course, les quatre premiers sont groupés en deux secondes seulement. Gaubert se rate un peu et retombe derrière les deux protos. Ceux-ci, Le Calvez devant Perou, passent bientôt la Porsche de Brigand, les quatre premiers étant séparés de moins de une seconde et demie ! Perou prend la tête à quatre tours du drapeau à damiers, le quatuor restant collé-serré. Gaubert est le premier lâcher prise, laissant Brigand seul face à la Chevron et à l’Elva. Jean-Marc David sort de la piste avec la Lola T70 Spyder et provoque l’arrêt de la course au drapeau rouge, ce qui entraîne la victoire de Perou, devant Le Calvez et Gaubert, car Brigand a reçu une pénalité pour non-respect de la ligne de course.

Texte : Jacques Furet - Photos : Guy Pawlak | RacingCarMedia