Vous êtes ici : Accueil > Evénements > saison 2020

Historic Tour Val de Vienne : un trône pour trois

Le cinquième et dernier meeting du Championnat de France Historique des Circuits 2020 a livré son verdict. Invaincus ce week-end sur leurs plateaux respectifs, Frédéric Rouvier (F3 Classic) , Franck Quagliozzi (Youngtimer GTI Cup) et Laurent Sabatier (Trophée GT Classic) sont les nouveaux champions de France !

Asavé Racing 65

Course 1 (Commune avec l’Asavé Racing 75)
Le top 5 : 1.J.Beltramelli (TVR Griffith), 2.Chambon (Shelby Cobra), 3.Deleplanque (Lotus Elan), 4.Guerardelle (MGB), 5.M.Beltramelli (Cortina Lotus).
En 2 mots : Meilleur performer des « qualifs », José Beltramelli donne le tempo dès le début de cette endurance de 45 mn. Au cap des 15 mn, synonyme d’ouverture de la fenêtre des arrêts aux stands, le pilote de la TVR Griffith 500 précède la Shelby Cobra de Nicolas Chambon d’une quarantaine de secondes, tandis que la Diva de Damien Kohler, auteur d’un récent podium au Tour Auto, est déjà « out ». Sans faille, la domination de José Beltramelli se confirme par la suite, son avance sur Nicolas Chambon dépassant la minute à l’amorce du dernier quart d’heure. A l’arrivée, Eugène vient compléter le podium à bord de sa Lotus Elan.

Course 2 (Commune avec l’Asavé Racing 75)
Le top 5 : 1.Chambon (Shelby Cobra), 2.Deleplanque (Lotus Elan), 3.M.Beltramelli (Cortina Lotus), 4.J.Beltramelli (TVR Griffith), 5.Guerardelle (MGB).
En 2 mots : La seconde endurance de 45 mn réunissant les plateaux Asavé Racing 65 et 75 démarre sur une piste détrempée. Parti en tête, José Beltramelli est rapidement débordé par Damien Kohler. Malchanceux la veille, le pilote de la Diva GT se montre vite irrésistible dans ces conditions et boucle les quinze premières minutes avec déjà une solide avance sur la TVR 400 Griffith, elle-même suivie de la Lotus Elan d’Eugène Deleplanque. Après la séquence des arrêts aux stands, ce dernier se retrouve brièvement au commandement devant la Shelby Cobra de Nicolas Chambon, tandis que Damien Kohler, trahi par son moteur, doit jeter les armes. La fin de course tourne à l’avantage de Nicolas Chambon, qui s’impose finalement devant Eugène Deleplanque et la Cortina Lotus de Morgan Beltramelli.

Asavé Racing 75

Course 1 (Commune avec l’Asavé Racing 65)
Le top 5 : 1.Derossi (Elva MK7S), 2.Fischer (AMS 2000), 3.Renaut (Ford Escort RS), 4.Besson/Besson (Alpine A310 V6), 5.Valinho/Mathon (Datsun 240Z).
En 2 mots : Le plateau du week-end est particulièrement alléchant avec l’entrée en lice de la magnifique Elva MK7S de François Derossi et de l’inattendue AMS de l’Allemand Roland Fischer. Une auto d’origine italienne vue en son temps à la Targa Florio, puis aux 1000 km de Buenos Aires aux mains de Carlos Pace ! Au bout de 15 mn, ces deux protos sont à la lutte, suivis de près par la Ford Escort BDG (ex Jean- Claude Lefebvre) de Jean-Jacques Renaut. Au sortir de la séquence des passages aux stands, ce dernier est revenu à seulement 5’’ de François Derossi, tandis que Roland Fischer tente de rattraper le temps perdu lors d’un arrêt anormalement long. Ses efforts payent, puisqu’il arrache la deuxième place en vue de l’arrivée derrière le pilote de l’Elva, finalement vainqueur avec 9’’ d’avance.

Course 2 (Commune avec l’Asavé Racing 65)
Le top 5 : 1.Renaut (Ford Escort RS), 2.Fischer (AMS 2000), 3.Valinho/Mathon (Datsun 240Z), 4.Besson/Besson (Alpine A310 V6), 5.Lagache (Porsche 914/6).
En 2 mots : François Derossi, le vainqueur de la course 1, parti en tête-à-queue dès le départ, l’Allemand Roland Fischer boucle les premiers tours en tête au volant de son original proto AMS. Dès le quatrième tour, Jean-Jacques Renaut lui vole la vedette et entame une véritable démonstration à bord de sa Ford Escort RS à moteur BDG. A l’ouverture de la fenêtre des arrêts aux stands, il compte déjà une dizaine de secondes d’avance sur Roland Fischer. L’intéressé perd ensuite le bénéfice de ses efforts en effectuant un arrêt trop bref (2’28’’ au lieu des 2’30’’ mini obligatoires) qui lui vaut de se voir infliger un Drive through. Au cap des 35 mn, Roland Fischer reprend ainsi le pouvoir devant la Ford Escort, dont le pilote ne s’avoue pas vaincu pour autant. Pour preuve, dans un ultime effort il arrache la victoire dans le dernier tour ! Excellent, le duo Jean-Charles Valinho/Dominique Mathon hisse sa Datsun 240Z à la troisième place, juste devant l’Alpine A310 V6 des Besson père et fils. Après être remonté dans le top 5, François Derossi s’est retiré à 8 tours de l’arrivée.

Texte : Jacques Furet - © Photos  : Guy Pawlak-Racingcarmedia

 

PortFolio