Vous êtes ici : Accueil > Evénements > Saison 2018

Historic Tour d'Albi : une page d'histoire

L’Historic Tour a écrit ce week-end une nouvelle page de son histoire en se glissant dans celle, entamée il y a 74 ans, du Grand Prix d’Albi. Une première unanimement saluée par les 9500 spectateurs présents sur le circuit du Séquestre.

Asave Racing 65

Qualifications
Engagés : 16 - Le Top 5 : 1.Gruau/Boissy (TVR Griffith 400), 2.Sirgue/Raymondis (Chevrolet Corvette), 3.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 4.Vacher (Lotus Elan), 5.Wilhelm (Jaguar type E).
En deux mots : Comme à chaque rendez-vous de l’Historic Tour, le plateau de l’Asavé Racing 65 réunit les autos les plus anciennes du meeting. Et pour ne rien changer aux habitudes, leurs pilotes s’affronteront ce week-end sur une unique course d’une heure, dimanche à 15h15. Didier Gruau et Claude Boissy, qui se partagent le volant d’une TVR Griffith 400 (de 1965), en prendront le départ depuis la pole position aux côtés de la Chevrolet Corvette à bord de laquelle se succèderont les dirigeants du circuit d’Albi, Didier Sirgue et Gregor Raymondis. Didier Marty s’élancera, lui, aux commandes de la doyenne du plateau : une très rare Frazer Nash Le Mans de 1958.

Course
Engagés : 16 - Le Top 5 : 1.Sirgue/Raymondis (Chevrolet Corvette), 2.Beltramelli (Chevrolet Corvette), 3.Wilhelm (Jaguar type E), 4.Bateman (Lotus Elan), 5.Verquin (Lotus Elan).
En deux mots : Auteur de la pole au volant de sa TVR Griffith 400, Didier Gruau s’échappe en tête mais des problèmes de freins le contraignent à l’abandon après 13 tours. Didier Siergue le relaie au commandement avant de laisser de volant de sa Chevrolet Corvette Sting Ray à Gregor Raymondis. Du fait d’un arrêt trop bref, celui-ci écope aussitôt d’un « Stop and go » sans que cela ne remette en jeu sa domination. Au terme de l’heure de ronde, José Beltramelli assure un doublé des Corvette, tandis de Bernard Wilhelm complète le podium aux commandes de sa Jaguar type E. Didier Marty place sa Frazer Nash Le mans de 1948 - la doyenne du plateau - à la huitième place.

Asave 66-81

Qualifications
Engagés : 10 - Le Top 5 : 1.Gaubert (Porsche 911 2,8l RSR), 2.Regnier (Porsche 906), 3.Sirgue/Raymondis (Chevrolet Corvette), 4.Julien (Lotus Elan), 5.Martin (Porsche 911 2,5l ST).
En deux mots : Les pilotes de ce plateau auront le privilège d’inaugurer le programme dominical sur une course d’une heure (départ à 8h35). Au regard des essais qualificatifs de ce matin, la Porsche 911 2,8l RSR de Ghislain Gaubert et la superbe Porsche 910 de Sylvain Regnier se partageront la première ligne de sa grille de départ.

Course
Engagés : 10 - Le Top 5 : 1.Gaubert (Porsche 911 2,8l RSR), 2.Sirgue/Raymondis (Chevrolet Corvette), 3.Regnier (Porsche 906), 4.Julien (Lotus Elan), 5.Garrouste (Ford Mustang). _ En deux mots : Sans surprise, le Perpignanais Ghislain Gaubert aborde cette première course dominicale (d’une heure) en tête et atteint le cap des 20 mn, synonyme des premiers passages obligatoires par les stands, avec une petite quinzaine d’avance sur la Porsche 906 de Sylvain Regnier et guère plus sur la Chevrolet Corvette Sting Ray de Gregor Raymondis. La fenêtre des arrêts refermée, le pilote de la Porsche 911 RSR à la déco psychédélique poursuit son échappée et s’impose malgré un drive through écopé dans le dernier quart d’heure de course. Passé au volant de la Chevrolet Corvette, Didier Sirgue rejoint l’arrivée à la deuxième place, à une quinzaine de secondes du vainqueur, et relègue Sylvain Regnier sur la troisième marche du podium. Etienne Garrouste (Ford Mustang) place la première Tourisme au cinquième rang.

Texte : Jacques Furet - © Photos : Guy Pawlak RacingCarMedia

 

PortFolio