Vous êtes ici : Accueil > Evénements > saison 2020

Motors Cup Le Mans : Les 48 heures du Mans

Emprunter, même partiellement, la piste des « 24 heures » est un luxe qui se savoure à sa juste valeur. Les quelques 200 pilotes réunis au Mans ce week-end à l’invitation d’HVM Racing l’ont bien compris ! Répartis sur onze courses ce dimanche, ils conserveront le meilleur souvenir de cette première édition du Motors Cup sarthois.

Essais qualifs
Le top 5 : 1.Tavarès (Chevron B21), 2.Derossi (Elva MK7S), 3.Richelmi/Gache (Porsche 911 3L RSR), 4.Bourdin/Tremblaye (Chevron B16), 5.Beltramelli (TVR 400 Griffith).
En deux mots : Sous l’égide de l’Asavé, ce plateau réunit ce week-end un cocktail incroyablement varié d’une quarantaine de protos, GT et voitures de Tourisme d’avant 1976. Un parterre également enrichi par la venue de plusieurs concurrents du championnat néerlandais NKHGT. La séance d’essais qualificatifs qui leur était dévolue cet après-midi propulse la Chevron B21 de Carlos Tavarès en pole position. Le patron du groupe PSA, également en course en F3 Classic, est rejoint en première ligne par François Derossi et sa superbe Elva MK7S déjà vue à son avantage au Val de Vienne. Jean-Pierre Richelmi et Philippe Gache, associés à bord d’une Porsche 911 RSR construite dans les ateliers de SMG, partageront la deuxième ligne avec la Chevron B16 de François Bourdin et Hervé Tremblaye. Derrière eux, José Beltramelli (TVR 400 Griffth) et Nicolas Chambon (Shelby Cobra) se partagent les deux meilleurs chronos de l’Asavé Racing 65.

Courses 1 et 2
Le top 5 : Course 1 : 1.Tavarès (Chevron B21), 2.Perou (Chevron B8), 3.Beltramelli (TVR 400 Griffith), 4.Campagne (Chevrolet Corvette), 5.Bourdin/Tremblaye (Chevron B16). Course 2 : 1.Tavarès, 2.Beltramelli, 3.Chambon (Shelby Cobra), 4.Bourdin/Tremblaye, 5.Pérou.
En deux mots : Formidablement fourni ce week-end, le plateau des deux périodes de l’Asavé (Racing 65 et Racing 75) rassemble par moins de 38 autos pour une double course de 45 mn. Déjà détenteur du meilleur chrono lors des qualifs du samedi, Carlos Tavarès (Chevron B21) s’échappe en tête dès le départ de la course 1 et franchit le cap du premier quart d’heure avec une quinzaine de secondes d’avance sur l’Elva de François Derossi, lui-même suivi par Philippe Gache à bord de la splendide Porsche 911 3L RSR de Jean-Pierre Richelmi. La séquence des arrêts aux stands achevée, de nombreux pilotes écopent d’une pénalité pour non-respect du temps d’arrêt minimum (2’30’’), dont François Derossi, finalement contraint à l’abandon (problème de freins), tout comme Philippe Gache (moteur « out »). Large leader, Carlos Tavarès entame les dix dernières minutes devant José Beltramelli (TVR Griffith 400) et Eric Perou (Chevron B8). A l’entame de son dernier tour, ce dernier finit par s’inviter à la deuxième place, tandis que le Hollandais Michiel Campagne, de retour du meeting d’Estoril, hisse sa Chevrolet Corvette au quatrième rang. La première « Tourisme » est la BMW 30 CSL du revenant Jean-Claude Basso. En fin de meeting, la course 2 est de nouveau dominée par Carlos Tavarès qui atteint le cap de l’ouverture de la fenêtre des arrêts avec une demi-minute de bonus sur José Beltramelli, éphémère leader du premier tour. Un quart d’heure plus tard, son avance a doublé, tandis que Nicolas Chambon (Shelby Cobra) s’emploie à effacer une partie de son retard sur José Beltramelli pour le gain de la deuxième place. Les deux hommes passent sous le drapeau à damier, séparés de seulement trois secondes.

Texte : Jacques Furet - © Photos  : Guy Pawlak-Racingcarmedia

 

PortFolio