Vous êtes ici : Accueil > Evénements > Saison 2013

Trophées Historiques de Bourgogne : Au coeur du Challenge ASAVE

Interview du Bien Public : Habitué du circuit de Dijon-Prenois depuis 2006, Didier Gruau y vient chaque année avec son fils pour profiter de cette belle ligne droite et des atouts de la région.

En 1984, dans sa chanson Disparue, Jean-Pierre Mader chantait le couplet suivant : « J’n’arrive plus à dormir. Dès que l’on sonne, j’ai peur de voir revenir les hommes en Ford Falcon. »

Et bien, l’un d’eux est revenu ce week-end à Prenois, dans le cadre des Trophées historiques de Bourgogne.

Didier Gruau conduit avec son fils Julien une Ford Falcon Sprint Monte-Carlo de 1964. « Je roule en historique depuis 2006, et je me suis inscrit dans le challenge ASAVE car c’est une catégorie qui accueille les véhicules GT et tourisme de 1965 jusqu’à 1976 », souligne cet habitant de Seine-et-Marne, qui réside juste à côté de Rozay-en-Brie. Après un rapide coup d’œil à l’intérieur de l’habitacle, où on décèle d’étranges objets (obligatoires pour la sécurité), Didier Gruau enchaîne sur sa passion et son attachement au circuit dijonnais. « On roule avec mon fils, en participant aux cinq ou six courses du championnat. On se partage les qualifications et on roule une course chacun. Depuis 2006, on vient deux ou trois fois sur le circuit de Prenois. La Bourgogne est une jolie région, et on y retrouve de nombreux amis (il se tourne alors vers le pilote de Niort, Laurent Aumonier, qui partage sa tente avec lui). L’avantage du challenge, c’est qu’on est une bande de copains. »

Quant à l’anneau dijonnais, Didier Gruau en apprécie « la grande ligne droite, idéal pour des moteurs comme le nôtre. »

Avec sa Ford Falcon, il fait parfois aussi de l’endurance. « On a par exemple partagé le volant avec Claude Boissy pour disputer les 6 heures de Spa-Francorchamps, dans une ambiance toujours familiale », conclut-il.

Source : Le Bien Public du 7/10/2013- Voir sur le site du Bien Public

© Photos : Robin thiau

 

PortFolio